RSS Facebook Twitter
Melenchon
 

Mélenchon, idiot utile du Sarkozysme…

Les récentes évolutions des sondages montrent que la fuite en avant dans la radicalisation du discours droitier du candidat Sarkozy a comme effet immédiat de provoquer une réaction identique à gauche.

Face au sentiment d’impuissance et  à la stratégie étudiée  d’opposer les uns aux autres, de pousser à l’exaspération, les sympathisants de gauche se disent que pourquoi pas, et si eux aussi ils arrêtaient de réfléchir et allaient se refugier vers les apôtres des solutions simpliste et autoritaires.

Attention, car si en apparence, le vote pour le second tour semble stable grâce à un système de vase communicant  entre Hollande et Mélenchon d’une part et LePen et Sarkozy de l’autre, les reports pour le candidat socialiste au deuxième tour des voix de François Bayrou, dans l’hypothèse d’un duel Hollande-Sarkozy, va devenir très aléatoire, s’il ne l’était pas déjà.

Les solutions et positions prônées par le Front de Gauche sont pour la plupart incompatibles avec la vision du François Bayrou.

C’est un leur de dire qu’un protectionnisme européen puisse résoudre les problèmes de la France ; nos partenaires n’accepteront jamais de sacrifier leur commerce extérieure par solidarité avec une France qui n’a pas fait les bons choix industriels, outre le fait qu’un emploi sur quatre travaille à l’export.

Il faut arrêter de dire que nos problèmes viennent de l‘Étranger, encore et toujours.

Il faut au contraire une France qui soit leader de la construction européenne pour qu’elle ait le poids de mettre en place une concurrence juste, par exemple en stoppant le scandale de la monnaie chinois, sous-évalué de 50% et en imposant le respect de normes environnementales et sociales dans instances régulant le commerce internationale, en ayant un président de l’Europe comme le propose le programme du candidat Bayrou.

On ne dira jamais assez le caractère autoritaire du corpus idéologique de Mélenchon qui ne doit pas venir contrebalancer celui non-moins autoritaire du FN et de l’UMP.

Dans le monde du Front de Gauche, l’État peut tout, doit tout et à l’occasion prend tout.

Il est d’ailleurs impossible de ne pas mentionner sa proximité de pensée avec le modèle d’ultralibéralisme d’État inventé par Pékin, niant l’impérialisme économique chinois, refusant d’évoquer toute atteinte aux droits de l’homme, sans se soucier beaucoup plus des conditions sociales qui font le succès du Made in China.

Lui qui reproche à la social démocratie, parfois à juste titre, de manquer d’être trop naïf vis-à-vis des puissances financières  semble prêt à donner les clés de l’Europe à la nouvelle puissance sans réaliser la violence des initiatives chinoises et leur soif de revanche.

Mélenchon, idiot utile de l’impérialisme chinois ?

A moins qu’il ne le soit aussi du Sarkozysme car ses prises de positions renforcent jour après jour le candidat de droite ; d’ailleurs les stratèges UMP ne s’y trompent pas ; ils louent Mélenchon car ils savent que plus le Front de Gauche fait un bon score, plus Hollande devra de décentrer encore plus à gauche et moins les reports s centristes seront à l’avantage du candidat socialiste.

Or, c’est bien les centristes qui décideront, si Bayrou n’est pas au second tour, du sort du candidat sortant…

 

Nicolas

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

1 Commentaire

Mélenchon est un eurosceptique. Son anti-fédéralisme n’a rien à envier à celui de Sarkozy et Le Pen bien que le reste de ses idées soient totalement différentes mais qui révèlent l’incohérence d’une grande partie d’entre elles.
Son programme économique est irréaliste:
http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-demandez-le-programme/20120404.OBS5514/le-programme-economique-de-melenchon-detonnant-et-deconnant.html

Beaucoup d’indécis à gauche se rendront compte dans les jours qu’ils viennent qu’il vaut mieux voter Hollande!

Par Aurel, le 8 avril, 2012