RSS Facebook Twitter
nicolas
 

Propositions pour l’emploi…

Les débats sur les candidatures excentriques ont quelque peu monopolisé la première partie de cette campagne. Moralisation de la politique oblige, il fallait prendre le temps d’expliquer que le rôle du député des Français de l’Etranger était d’apporter à l’assemblée Nationale son vécu, sa sensibilité tout comme les députés de métropole enrichissent le débat quand ils apportent la vision de leur terroir. Je pense qu’il est maintenant  assez largement admis que cette démarche n’a de sens que si le député est lui-même porteur d’une véritable expérience personnel de vie a l’Etranger.

Les propositions économiques sont un bon exemple de ce que les Députés de l’Etranger  peuvent apporter à l’Assemblée Nationale et je vais dans les prochains jours décliner quelques propositions que je soutiendrais une fois élu.

Aussi, nous pouvons entamer une nouvelle phase dans cette campagne et aborder – enfin – ce qui est au cœur, je dirais au centre, de nos préoccupations ; comment redonner à notre pays une économie robuste qui lui permette de retrouver une voix crédible et d’éloigner les risques d’explosion sociale.

Un maitre mot : Stimuler l’activité et la création de richesses

En matière économique, le rôle de l’Etat doit être celui d’un stimulateur pour les créateurs de richesses, un régulateur de marché pour assurer une juste concurrence et un protecteur pour les plus vulnérables.

Retrouver le chemin de l’emploi : un contrat de travail unique

Je pense que les multiples contrats de travail (CDD, CDI, intérim) sont une entrave à la fluidité du travail qui est selon moi et d’après les rencontres avec divers entrepreneurs, un des freins majeurs à l’embauche.

La création d’un contrat unique avec des droits progressifs pourrait stimuler les entreprises à embaucher plutôt qu’à recourir au CDD, à l’intérim ou aux heures supplémentaires et à plus facilement donner la chance aux jeunes en particulier de faire leur preuve.
Un pic d’activité ou un accroissement de commande doit pouvoir être mis à profit pour embaucher sans risquer de mettre en difficulté l’entreprise ; c’est son dynamisme qui est en jeu.
L’Etat doit comprendre que la prise de risque lors d’une embauche doit être partagée et qu’il doit être un facilitateur et non un obstacle du développement de nos petites et moyennes entreprises.
Elu, député, je soutiendrais les mesures et propositions qui permettront de fluidifier le marché du travail pour favoriser l’embauche.

C’est d’ailleurs pour les résidents au Canada et aux Etats-Unis, une réalité à laquelle ils sont confrontés tous les jours et qui, même à gauche, ne choque personne.
Si un gouvernement de Gauche ou de Droite a le courage politique d’aller dans cette voie, nous le suivrons.

Une proposition qui pourrait d’ailleurs être soutenue efficacement dans les différents groupes par l’ensemble des députés des français de l’Etranger, s’ils avaient la volonté de travailler ensemble dans un groupe de travail comme je le proposais en début de campagne.

Soutenir les PME locales

Le Small Business Act américain est un ensemble de mesure visant à favoriser les petites entreprises locales dans l’attribution de marche publique.

Les collectivités locales (Régions, Départements, Communes, etc…) représentent un marché considérable pour une série de fournisseurs de service. Ce marché de plus en plus intégré, attire des grosses entreprises se spécialisent dans ces services,  qui se regroupent et devenant des acteurs (trop) puissants. De restructuration en restructuration, les acteurs sont de moins en moins nombreux, de plus en plus organises pour gagner ces marches.
Les petites entreprises locales sont défavorisées et les institutions publiques deviennent des clients captifs avec les conséquences financières que cela implique.

L’idée de favoriser l’attribution de contrats aux entreprises locales permettrait de promouvoir  une diversité de l’offre, de maintenir des emplois locaux et de garantir une concurrence non faussée par des acteurs trop gros et trop peu nombreux.

Elu député, je soutiendrais les mesures visant à garantir certains contrat publiques aux entreprises locales.

Dans le prochain billet, j’évoquerais ma conviction que l’Europe doit devenir un acteur proactif dans la défense et la stimulation de nos économies et comment élu député j’appuierais les mesures qui favorisent un projet économique cohérent au delà des égoïsmes et intérêts nationaux   de court termes.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !